Dans le port d’Amsterdam…

Dans le port d’Amsterdam
Y a des marins qui chantent
Les rêves qui les hantent
Au large d’Amsterdam
Dans le port d’Amsterdam………………

 
Aha! Voilà, ça y est, je vous ai enfoncé cette chanson jusqu’au fin fond du cervelet, d’où elle ne ressortira que lorsque moi-même serai revenue du périple qui doit me mener là-bas. Je ne pars que le 8 mars, vous avez le temps de souffrir et moi aussi, à me tourner les pouces comme ça entre-temps. Enfin. 
 
J’irai bien sûr visiter la maison d’Anne Frank, et j’espère qu’on ne nous fera pas un jour le coup que Micha Defonseca vient d’avouer qu’elle avait fait avec son livre Survivre avec les loups (dont j’avais fait la recension pour le cahier Lectures de votre journal préféré). Elle avait soutenu que cette histoire était autobiographique. Or, elle a tout inventé. Mais quand on dit tout: elle n’est seulement pas juive! Enfin, ça faisait tout de même une bonne histoire, je me demande pourquoi elle s’est crue obligée de dire que tout était vrai.
 
C’est son éditeur qui doit être content. 
 
Bref. J’irai aussi à Edam, ville du fromage éponyme, et faire semblant de croire qu’il y a vraiment des Hollandais qui portent toujours des sabots à Volendam. 
 
Après la Hollande, ses tulipes, ses sabots et ses moulins à vent, je prendrai le train jusqu’à Gand, en Belgique, puis j’irai à Bruges (Brel a sûrement écrit quelque chose sur Bruges, non? Je vais trouver, vous ne perdez rien pour attendre). 
 
Voilà. Les moules et les frites n’ont qu’à bien se tenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s