Ramadan et Coupe du monde

Aujourd’hui, deuxième jour du ramadan, le Nigeria vient de se faire battre par la France. La prière de Maghrib (celle qui coïncide avec le coucher du soleil) va bientôt commencer, après quoi les fidèles pourront rompre le jeûne et noyer leur peine dans le Coca (un musulman pratiquant n’est pas censé boire d’alcool).

Nous irons regarder le match Algérie-Allemagne au maquis (resto) non loin d’ici, où il y a une ambiance du tonnerre dès que l’honneur de l’Afrique est en jeu (pour la circonstance, même l’Algérie est africaine). Une petite foule sera là, des hommes pour la plupart, certains en djellaba qui boivent du coca, d’autres en jeans abonnés à la bière locale.

Notre arrivée dans cette salle exiguë où vrombissent deux ventilateurs ne causera qu’un léger remous, juste parce qu’on se poussera gentiment pour nous faire de la place, tout en nous saluant avec une courtoisie tout africaine. Les yeux se retourneront bien vite vers la télé à écran plat accrochée de guingois sur le mur lézardé, où des joueurs lilliputiens courent après un ballon sur un fond vert radioactif zébré par les interférences.

À 20h37, les muezzins des innombrables petites mosquées qui ont poussé à tous les coins de rue se feront entendre pour la prière de la nuit, Isha. Les hommes en djellaba sortiront dans la cour pour sacrifier à ce rite avant de rentrer communier à l’autre.

J’aime bien ce mélange, moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s