Grande Muraille

Je craignais la Grande Déception, mais non. Nous sommes allés à Mutianyiu, un peu plus loin de Pékin que Badaling et, ceci expliquant cela, moins fréquenté. Je n’y ai pas trouvé le cirque auquel je m’attendais. Certes, quelques vendeurs de t-shits, de broderies faites à la machine et de kimonos (?) en polyester (??), mais rien que de très normal dans un site pareil.

Parce que, quand même, wow. Dix millions d’ouvriers sont morts en construisant cette extravagance qui, paraît-il, n’a jamais vraiment rempli son office. Les hommes ont donc bien toujours été fous, on dirait. En tout cas. Je vous passe les commentaires sur le paysage grandiose et tout ça, allez lire Wikipédia.

Nous avons escaladé et redescendu je ne sais combien de marches inégales, pris les mêmes photos que tout le monde (mais ce sont les nôtres, lalalère!) et repris le bus, fourbus et un peu grisés par la Tsingtao du retour, pour rentrer à l’auberge. Tout le monde dormait la bouche ouverte dans le car, on aurait dit une classe de première année de retour d’une journée plein air.

Nos genoux on tenu le coup, tellement que Pierre veut qu’on loue des vélos demain (mais il n’est donc pas tuable?). Notre avion décolle à 18h25, ça nous laisse le temps de faire un tour dans la Cité interdite, puis de nous re-re-re-taper le parcours du combattant jusqu’à l’aéroport. Je me réjouis chaque fois de n’avoir que cette petite valise à traîner. Je pense que je vais donner des cours de bagages.

Là, Pierre vient d’allumer la télé, il y a une sorte de vieille comédie musicale en chinois et en noir et blanc, un couple qui chevauche gaiement dans un paysage aussi faux qu’idyllique, les deux en costume traditionnel, la soie, les breloques pis toute – c’est complètement surréaliste. 

2 réflexions sur “Grande Muraille

  1. Waouh, ça faisait longtemps que je passais dans l’attente de nouvelles aventures, et j’avais raté tout depuis le 1er mai ! J’ai donc eu la chance de pouvoir lire le récit de trois semaines d’un seul coup, c’est super je m’y croirais. Alors, est-il vrai qu’entre Afrique et Asie, il y a beaucoup plus de points communs qu’on ne l’imagine ? Apparemment oui… Bonne fin de séjour et merci pour ces articles très dépaysants et toujours aussi agréables à lire !

  2. Hello! Merci pour ces bons mots.
    En fait, la Chine est bien moins dépaysante que l’Afrique. Plus organisée, industrialisée, policée, plus industrieuse et plus propre… Mais bon, je ne connais de l’Afrique noire que le Bénin et le Niger, et de l’Asie que la Chine et la Thaïlande, ce n’est sans doute pas suffisant pour établir des comparaisons valables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s