Cracovie

Ben Dobry (ou quelque chose du genre, en tout cas, ca veut dire bonjour),

Nous avons quitte Prague hier. Trop de monde, trop de touristes, trop de restos, de bars et de boutiques de souvenirs a notre gout. Certes, c’est une ville magnifique, mais comme disait ma mere, la beaute, y a par que ca dans la vie… Un peu comme a Florence, on a l’impression que tout, la-bas, est axe sur la meilleure maniere d’arnaquer le touriste, de l’occuper, de le distraire, de lui vendre quelque chose.

Nous avons donc fait nos adieux a nos hotes et saute dans le train de nuit en direction de Cracovie. Nous avions achete nos billets a la gare le matin meme, 42 malheureux euros pour un compartiment prive avec couchettes. Nous n’en revenions pas. Arrives dans le train, alors que nous nous preparions avec delice a passer une nuit de genereux sommeil berces par le roulis, le controleur nous demande nos billets. 
— Ben, vous l’avez dans vos mains, notre billet, repondons-nous dans notre meilleur tcheque. 
— Ah non, ca, c’est votre reservation pour la couchette. You need also a ticket to ride, repond le controleur. 
— Mais la dame au guichet de la gare nous a dit que nous n’avions pas besoin d’autre chose, que vous alliez faire nos billets!

Il nous regarde avec un air de grande commiseration mele de profonde desolation: Ah. Ensore une qui a mal fait son boulot. Ca arrive souvent… 

Pendant ce tepms, le train s’ebranle. Bon, je dis, en tout cas, la, on part, alors vous ne pouvez pas nous jeter dehors. On fait quoi, maintenant?
— Eh bien, il faut payer, voyez, ca coute 135$US par personne for the ticket to ride. (Il nous montre un billet qui vient d’on ne sait ou.)
Devant ce qui semble l’evidence, on ne peut que s’incliner. S’il faut payer…
— Bon, alors prenez-vous les cartes de credit?
— Ben non, cash only. Mais il ajoute, dans sa grande magnanimite, et toujours avec l’air le plus accommodant du monde, qu’il y a bien un guichet automatique a une gare ou nous arreterons vers 1h30, qu’il se chargera obligeamment de nous reveiller pour que nous puissions retirer et lui remettre les sommes necessaires.

C’est la qu’on a commence a se dire qu’il y avait quelque chose de bizarre… Nous avions bel et bien demande a la dame du guichet deux couchettes aller seulement dans un compartiment double pour Cracovie. Elle nous a bel et bien donne un recu. Que le controleur a garde apres nous avoir souhaite la bonne nuit…

Nous nous sommes donc renseignes aupres d’autres passagers, qui nous ont confirme qu’ils n’avaient pas du tout paye 135$US pour un tichet to ride! Mais il etait vrai aussi que la dame du guichet (je me suis demande si elle n’etait pas de meche avec le controleur) ne nous avait pas vendu le bon billet. Mon pauvre Pierre en a donc ete quitte pour, en effet, se relever a 1h30 et accompagner le controleur jusqu’a un guichet automatique… mais nous lui avons paye seulement la difference entre notre reservation de couchette et le fameux billet, soit une petite trentaine de dollars. Non mais. 

Autrement, Cracovie est une ville vraiment etonnante, completement decrepite, vivante et quelque peu chaotique. Plus proche de Naples que de Florence, si vous voyez ce que je veux dire. Nos logeons dans un vaste appartement que nous partageons avec d’autres voyageurs. Propre, confortable et tranquille, ca va nous reposer un peu! 

Allez, je vous laisse, faut que j’aille manger des pierogis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s