Lundi de Pâques

Eh bien voilà. Antigua se relève de sa semaine sainte. Fini les embouteillages, les alfombras, le son sinistre de la grosse caisse qui rythme les processions. Hier, dimanche de Pâques, les rues étaient étrangement calmes, comme si le coeur n’y était plus. Pourtant, s’il est une chose que l’on devrait vouloir fêter, c’est bien la résurrection! Il faut croire qu’on a une prédilection pour les rites funèbres…
Quoi qu’il en soit, je suis allée hier aux sources thermales de San Lorenzo el Tejar avec quelques amis rencontrés à l’école. Expérience exotique s’il en fut! Il n’y avait que nous d’étrangers parmi les dizaines de familles indigènes qui pique-niquaient, tant bien que mal installées sur le sol ingrat et poussiéreux, ou qui faisaient trempette dans un bassin à l’eau bien trop turbide pour être casher. Je me suis tout de même baignée, mais disons que nous n’avons guère abusé.
Nous sommes rentrés comme nous étions venus, par ces anciens bus scolaires convertis en cars. Nous nous sommes serrés pour faire de la place à une famille qui nous a gentiment fait la causette, c’était tout à fait charmant.
La semaine prochaine, je songe à continuer mes cours d’espagnol à Quetzaltenango, dans l’Altiplano, en terre quiché, pays de Rigoberta Menchu. Et je crois bien que je ne pourrai me passer d’aller voir les ruines mayas de Tikal, non plus que de descendre en barque le Rio Dulce pour me rendre à Livingston, où vivent les Garifonas, peuple noir du Guatemala issu des esclaves africains.
D’ici là, j’ose croire que j’aurai fait encore quelques progrès dans l’apprentissage des verbes irréguliers, du subjonctif et du preterito, que Rodrigo met une infinie patience à faire entrer dans mon vieux cerveau.
Ah oui, et demain, ascension du volcan Pacaya à dos de cheval, puisque mes genoux ont le même âge que le reste et que je ne puis leur faire confiance.
Les deux jeunes Autrichiennes qui vivent dans la même famille que moi m’ont dit qu’il n’y a que les vieilles personnes qui font le truc à cheval. Je crois que je vais demander ma pension, coudon…

Une réflexion sur “Lundi de Pâques

  1. Hola Monexa,Beau ton blogue.Ton propos itou.Mais les photos, cruelles, en ce printemps drabe même si le soleil plombe aujourd’hui. Tu pourrais peut-être essayer le noir et blanc?Prends garde aux fenêtres ouvertes et au volcan qui dort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s