Le journal de Sissi (19)

Cher journal,

Je commence à croire que je pourrais entamer un processus de réflexion en vue de penser à essayer de former le projet de peut-être envisager la possibilité de faire un début de plan pour jeter les bases d’une éventuelle relation avec la tatie.

Pour le dire tout cru: je peux pas m’empêcher de la suivre partout.

J’ai pas encore cédé à la tentation de plus en plus brûlante de me coucher avec elle la nuit, parce que j’ai ma fierté, tsé. Mais oooohhh… À 5h du matin, quand j’ai fini mon dodo à moi, j’peux pas résister. Je monte sur son lit, je descends, je remonte, je passe et repasse derrière sa tête en reniflant ses cheveux au passage et en ronronnant à mort, tout en échappant avec art à toutes ses tentatives de me toucher.

J’vais la rendre complètement folle, hahahaha!

Ce matin, elle a ouvert la fenêtre de sa chambre, j’ai eu tellement de parfums dans le nez et d’oiseaux à observer, à travers cette petite grille mince dont je t’ai déjà parlé, j’ai vraiment trippé.

Mais quand la tatie s’en va (elle continue de m’abandonner quelquefois, mais comme elle revient toujours, j’ai cessé de lui en vouloir), bref, quand elle sort, elle ferme tout, j’comprends pas pourquoi.

J’pourrais toujours bin pas déchirer la p’tite maudite grille?

Oh, wow!

Je viens de comprendre quetchose.

JUST WATCH ME!

Ce disant, j’me rends compte que j’ai entendu cette expression dans quelques trucs que la tatie a regardés sur son estie de machin avec lequel elle passe plus de temps qu’avec moi. La Crise d’octobre, ça s’appelle. Elle est encore plus obsédée par ça que moi par mon nouvel ami, ce qui n’est pas peu dire.

Apparence qu’y s’est passé là des trucs qui étaient graves, mébon.

As-tu remarqué que j’ai amélioré mon vocabulaire, en passant? J’essaie de sacrer moins parce qu’y paraît que ça se traduit mal. Pis si je veux devenir une vedette dans le monde entier, faut que j’soigne mon langage.

La tatie m’a expliqué que c’est comme ça que Carole Laure a eu une carrière internationale, avec juste un beau body, une belle tite face pis un fake accent français.

J’sais pas pantoute qui elle est, celle humaine-là, mais si la tatie dit vrai, j’ai tout pour réussir.